Lizio un village de caractère du Morbihan en Bretagne sud, un bourg ancien en pierres, nombreux artisans d'art, musée, écomusée, animations et loisirs

L'église de Lizio

Intérieur église 2Dès le XIIème siècle, un lieu de culte appelé chapelle "dou lizou" existait. L'église actuelle est sous le vocable de Notre Dame du Lys. Saint Lubin, qui fut évêque de Chartres, est le patron de la paroisse; une fontaine sise au bourg lui est dédiée.

L'édifice en forme de croix latine, est en granit; le toit à longs pans est recouvert d'ardoises; une flèche octogonale est placée au centre de la construction; de petites croix de granit surmontent les faîtages.Statue Saint Lubin

L'église a été reconstruite et remaniée en 1655 à partir d'un ancien édifice du XVème sous le rectorat de l'Abbé Daulet. La sacristie et la chapelle des fonds baptismaux sont plus récentes.
Des restes de gothiques se voient dans les facades, les sablières et les fenêtres. Sur la porte principale avec perron, on remarque un fronton et, gravé sur une pierre, la date de 1655, une niche surmontée d'une coquille et, sur la clé de voûte de cette porte en plein cintre, le monogramme du Christ.

L'intérieur de l'église

Une nef et deux chapelles latérales séparées par des piliers qui soutiennent une voûte lambrissée composent son intérieur.
Vitrail Notre Dame du Lys

  • Le Choeur
Un autel retable en bois polychrome. Les statues de St Lubin et du Sacré Coeur.
Deux vitraux : L'un, dédié à Notre Dame du Lys, porte les armes des donateurs : Ludovic Henry de Kergoët, maire de Lizio, et Eugénie Brébion de Collobel de Tromeur, son épouse; L'autre porte l'inscription : "A la mémoire de Messire Louis Picaud , premier vicaire de Lizio, 1837-1844"
Un autel en bois, face aux fidèles.
Jusqu'au XVIIIème siècle, les nobles étaient enterrés dans le choeur, les roturiers sous les dalles ou la terre du sanctuaire.

  • La chapelle nord
Un autel retable en bois polychrome du XVIIIème siècle avec un tableau représentant le Rosaire et Ste Dominique.
Un groupe en plâtre : Ste Anne et la Vierge. Une statue de N-D de Lourdes. Trois sablières : sur deux d'entre elles sont sculptées des feuilles de chêne entre lesquelles on voit des figures féminines; sur la troisième, deux personnages dont l'un prête l'oreille au serpent tentateur et l'autre se bouche les oreilles. Un vitrail avec l'inscription : "Don d'une amie de Jésus". Un vitrail portant deux inscriptions : la première "E.Guignon, PINXIT 1891, Nantes" (maître verrier) et la deuxième "don de Frère Isidore Marie Etienne Julien de l'instruction Chrétienne de Ploërmel".
Autel Saint Joseph
  • La chapelle sud
Un retable en bois polychrome du XVIIIème siècle avec tableau central et inscription : "L.Noël, 1844" Ce tableau rappelle les inondations de Noël 1844 : des trombes d'eau s'abattirent sur la région. Les habitants de Lizio décidèrent d'en garder le souvenir par un tableau placé dans l'église.
"Au bas de ce tableau, on voit les flots emportant les pierres et détruisant le gué, un peu plus haut, le bourg de Lizio et les habitants sur la rue, levant les bras en signe de désolation. Les nuages noirs remplissent encore le ciel mais voici qu'arrive un ange protecteur; alors le serpent symbolisant l'énergie dévastatrice, s'enroule autour d'une branche cherchant à s'enfuir" (Abbé Auguste Coudray).
Un vitrail, don de François Trégouët, président de la fabrique (1882-1890) et Marie Le Grand et leurs enfants : Mélanie, Jean-Pierre, François et Joseph Philomène. Un deuxième vitrail avec deux inscriptions :

L'une : "don de Jeanne Marie Lemouée de Brénugat, religieuse tertiaire du Sacré-Coeur".
L'autre : "Adolphe Charles de Couvelaire de Rougeville de Plouys recteur et Jean-Marie Echelard, vicaire"

  • La nef
Intérieur égliseOn remarque, sculptés au-dessus d'un pilier, une tête d'homme et sur un deuxième un chien debout sur ses pattes avant.
Une croix de dimension moyenne faisant face à la chaire et qui a disparu.
Une plaque commémorative à la mémoire des morts des guerres.
Au dessus de la porte principale, une fenêtre ovale avec verrière du Sacré Coeur (rectorat de l'Abbé Courtel)
Les fonds baptismaux sont en marche. Dans la chapelle, on voit un dessin de l'Abbé Dantier, ancien vicaire instituteur à Lizio, représentant une carte du monde et le baptême de Jésus.
Les deux confessionnaux sont en chêne, l'un date de 1831 avec porte à décor repercé (panneaux supérieurs), ailes à recouvrement galbé, traverse supérieure chantournée.
Le chemin de croix est composé de tableaux peints sur bois. Sur une plaque de métal fixée sur la première station figure l'inscription suivante : "Don de C.A. Monneraye, maire de 1849 à 1850 et de Marie Louis Fablet, son épouse et de leurs enfants Adrien, Philomène et Marie-Julienne".
Les verrières sont ornementales décorées de fleurs et de rinceaux; elles datent de la deuxième moitié du XIXème siècle.
Lizio possède :
Une très belle croix de procession en bronze doré avec un décor de feuille de lierre, bouquets, pointes de Bannière Saint Lubindiamant, fleurons. Elle porte l'inscription : "François Le Dain - Philomène Trégouët, 17 novembre 1891"
Deux bannières, l'une représentant sur une face St Lubin et sur l'autre, le Sacré-Coeur; la deuxième est dédiée à Notre Dame du Lys.
Plusieurs statues en bois polychrome : St Isidore, St Etienne, la Vierge à l'Enfant sont entreposées à la mairie en attente de leur restauration.