Visite du bourg

Une belle promenade à travers les rue du bourg vous permettra d'admirer les demeures de granit. Ce qui est exceptionnel, c'est le souci, dans chaque construction, du détail de l'ornementation discrète : lucarne à fronton triangulaire ou en plein cintre, corniche ou linteau en accolade, fontaine sculptée, niches, etc. Du bien bel ouvrage...

La commune, à l'écart des grands axes de communication, a une superficie de 1650 ha et 700 habitants répartis dans 32 hameaux l'habitent.
Des haches en silex, des pointes de lances, des urnes, des bracelets en bronze retrouvés sur le sol de la commune témoignent d'un riche et ancien passé historique.

Notre unique chapelle, située au lieu dit "Sainte-Catherine", reconstruite aux XVIème et XVIIème siècles, est un signe de la présence des Templiers. Ils construisirent, vers le XIIème siècle, un petit prieuré qui fut une étape sur le chemin de Compostelle.

Les maisons de granit du XVIIème et XVIIIème ont été construites à une époque où le commerce était particulièrement prospère pour les tisserands de la commune grâce au commerce de toile.
En 1901 s'amorce un lent mais constant déclin démographique. Les maisons sont abandonnées.
Au cours des années 1970-1980 commence la restauration des maisons pour la revalorisation du patrimoine et le renouveau de la commune.

VOUS ETES AU POINT I - Départ du sentier d'interprétation du Patrimoine. 13 panneaux vous permettront de découvrir notre belle cité.
Admirez ces demeures du XVIIème aux lucarnes toutes différentes, la corniche ouvragée. Cette place a été aménagée lors de la restauration du bourg. L'architecte a eu le souci de reproduire le fronton d'une lucarne plein cintre dans la construction de la fontaine. Vous retrouverez ce style de lucarne dans la cour des artisans. Dirigez-vous ensuite vers l'église et reportez-vous au fascicule édité à cet effet. Descendez ensuite la rue piétonne et observez l'architecture des maisons, l'encadrement des portes et fenêtres.

Vous arrivez au point (6 et 7) LA COUR DES ARTISANS
Plusieurs logis délimitent cette cour : celui daté de 1745, vaste et ordonnancé comme un manoir, évoque la prospérité des tisserands et porte, gravé sur une lucarne, les noms de Marc Guymard et Guillemette Ealet. A côté, une maison basse datée de 1635 présente un caractère plus rural. Plusieurs marques de tâcherons sont visibles sur les pierres de l'unique porte. On y remarque en particulier des ciseaux, ce qui laisse supposer l'habitation d'un tailleur.
Une maginifique porte cintrée sert d'entrée à la grange au fond de cette cour. Les lucarnes sont remarquables. En sortant de la cour, prenez à gauche et suivez la direction de SERENT pour arriver au point (8) LA FONTAINE DE ST LUBIN ET LE LAVOIR.
Notez la statuette du saint dans une niche. Les armoiries des Seigneurs de Tromeur, auxquels cette fontaine appartenait, sont gravées sur les piliers. Saint Lubin est le patron de la paroisse de Lizio. On raconte que lors de la Fête de Saint Lubin, le deuxième dimanche de Septembre, les Liziotais se livraient à une véritable débauche : ivrogneries, batailles, danses que l'on appelait des "lubineries". Ce jour-là, l'église restait fermée, le prêtre disait la messe à la Chapelle Ste Catherine et ne reparaissait au bourg que le lendemain...
De l'autre côté de la route se trouve un lavoir qui, avant la construction de la route, faisait suite à la fontaine.

En revenant sur vos pas, vous apercevrez dans l'angle de l'église, la statue de bois de ST LUBIN, puis au point (9) une façade de l'église avec ses deux chapelles latérales qui s'ouvrent au sud et présentent leurs pignons accolés, avec leurs fenêtres en tympan.

Continuez votre chemin jusqu'au point (10) où se trouve une maison datée de 1640.

En continuant votre promenade sur LIZIO, vous découvrirez 28 croix, dont la CROIX JAMET (12), témoins de la foi de nos ancêtres, des fours à pain, l'un d'eux a été remonté à l'identique, près de la salle polyvalente (13), ainsi que de nombreux petits villages à l'architecture remarquable.